Expositions
PAULINE CURNIER JARDIN

Vernissage Vendredi 29 Avril 2016 à 18h00 à la Galerie du Granit / Entrée libre





© Pauline Curnier Jardin









 
Exposition du 30 avril au 25 juin 2016
Les rendez-vous dans l’exposition
• Visite sandwich mardi 10 mai à 12h20
• Visite dans le cadre du festival Libres Regards jeudi 12 mai à 18h
• Visite avant le spectacle mercredi 18 mai à 19h
• La dernière visite samedi 25 juin à 17h


PAULINE CURNIER JARDIN
GALERIE PSM


L’univers de Pauline Curnier Jardin est peuplé d’objets non fonctionnels, objets d’art ou de décoration, d’animaux, de monstres, de femmes de tous “genres” et autres personnages bizarres. Ses voyages ont confirmé ses penchants d’exploratrice et d’ethnologue. Son goût pour l’animisme, les rites païens, mais aussi les histoires et les personnages mythiques (Jeanne d’Arc, Bernadette Soubirous, Demeter) l’amènent à écrire et raconter des histoires complexes qui ont la volonté d’expliquer par un aménagement symbolique ou allégorique un sujet fondamental (l’humain, le langage, l’amour, la mort). Son univers s’alimente d’une certaine inclination pour le grotesque, le primitif, une passion pour les carnavals quotidiens et une vision rabelaisienne de la représentation. Touchant à toutes les techniques (dessin, photo, film, chanson, performance, installation) elle tend vers la création d’une œuvre d’art totale en explorant comme un médium d’art plastique l’univers des arts dits vivants (théâtre, opéra, cabaret ou cirque). Les histoires qu’elle incarne sont d’un style rocambolesque, leurs quêtes et leurs ambitions jamais épurées, mais livrées dans un dédale narratif, une sorte d’aventure de la recherche déployée dans un film épique et braque, « un rapiècement narratif pour conscience altérée ». Le personnage principal en est souvent une femme, idiote et magnifique, sans doute un double rêvé, qui ne peut voir la vérité (de l’humain, du langage, de l’amour, de la mort), ou accéder au savoir que grâce à des objets ou des formules. Elle est plasticienne, mais elle se dit bonimenteuse. Pauline Curnier Jardin, née en 1980 à Marseille, vit et travaille à Amsterdam, en résidence à la Rijksakademie. Diplômée de l’École nationale supérieure des Arts décoratifs de Paris et de l’École nationale supérieure d’Arts de Cergy, elle performe et expose son travail de conteuse cinéaste à Paris, Berlin, Karlsruhe et Cambridge. Elle participe à plusieurs spectacles et collabore aux groupes et “girls band” She-Romps, Vercors et Dakota et les Vraoums.